Les assurances privées couvrant les frais modérateurs des assurances publiques

Médicaments pour maintenir de bonnes relations de couples. Si nécessaire, cliquez sur la photo pour bien voir les noms. 🙂

Le régime public d’assurance médicaments du Québec comporte des frais de franchises et de coassurances payables par ses assurés se procurant des médicaments. Je ne sais pas si ces frais sont imposés pour modérer la demande, mais il serait très défendable de leur attribuer cette fonction. Cela serait défendable tant en terme d’équité que d’objectif de réduire les coûts du système de santé tout en maintenant pour tous l’accessibilité aux soins dont ils ont besoin (Voir mes autres billets affichés sous la catégorie « Frais modérateurs en santé » où je défends ces positions). Or, il y a des assurances privées qui couvrent les frais de franchises et de coassurances de cette assurance publique. Ces assurances privées annulent donc ainsi chez leurs assurés les effets modérateurs de ces frais exigés par l’assurance publique. Ne serait-il pas plus équitable et socialement avantageux d’interdire que des assurances privées puissent couvrir les frais modérateurs des assurances publiques (dont ceux du régime public d’assurance médicaments) ?

Advertisements